Pourquoi n’arrive-t-on pas à bien dormir ?

L’insomnie est un trouble de sommeil qui se caractérise essentiellement par un manque de sommeil. Une fois, il advient, ses répercussions seraient désastreuses pour les personnes qui en souffrent. Les spécialistes expliquent souvent son apparition par une anxiété secondaire, un excès de caféine, stress, perturbation hormonale, mauvaise literie ou encore par des problèmes d’adaptation environnementale.

Qu’est-ce que c’est que l’insomnie ?

L’insomnie est la diminution de la qualité et de la quantité du sommeil. Chacun d’entre nous peut être sujet un jour ou l’autre à des problèmes d’insomnie. Mais, ce phénomène peut être passager, ou peut survenir de temps à autre, selon l’état de la personne concernée, sans avoir de véritables incidences sur sa vie. On peut, toutefois, parler d’insomnie chronique si elle survient plus de 3 fois par semaine en persistant plus de 3 mois. D’après les études, plus de 30% de la population souffrent de manque de sommeil et 84% d’insomnie. On peut donc le détecter, si on commence à avoir des difficultés à s’endormir, à avoir un  sommeil léger et irrégulier, des réveils nocturnes et des difficultés à se rendormir de plus de trois heures. Pour diminuer les troubles du sommeil, il est recommandé d’améliorer les habitudes en veillant à maintenir une bonne hygiène de vie. Le site Sommeilderoi.com vous fournit des conseils pour identifier les causes et les traitements à tous les principaux troubles du sommeil.

Facteurs organiques

L’insomnie peut être due à des facteurs organiques comme le syndrome des jambes sans repos qui est très fréquent chez les femmes enceintes et les personnes âgées. Il s’agit d’un trouble neurologique qui entraîne un besoin  de bouger les jambes et oblige la personne à se lever pour marcher et  se rafraîchir les jambes à n’importe quelle heure du soir. L’apnée du sommeil est une autre cause possible des troubles de sommeil qui provoque à son tour une fatigue accrue le matin et des troubles de la mémoire et de la concentration. Aussi le vieillissement est-il une cause majeure de cette pathologie, car, quand on vieillit, le fonctionnement de notre horloge biologique change, ce qui rend l’insomnie de plus en plus fréquente. Des maladies chroniques comme l’asthme et l’ulcère le sont aussi ou encore les médicaments excitants.

Facteurs psychologiques

Dans la plupart des cas, l’insomnie est liée à des causes psychologiques et socio-psychologiques comme l’inquiétude, la peur, les difficultés professionnelles, les ruptures et séparations…  Mais c’est souvent le fruit d’un événement traumatisant entraînant : état dépressif, troubles de comportement, d’humeur, phobies… Une fois la personne se couche, les systèmes d’éveil se déclenchent et entravent ainsi le processus d’endormissement. Certains assimilent l’insomnie à un état d’alerte par exemple pour se protéger d’autant d’angoisses (hallucination, peur de mourir) qui selon la théorie freudienne se livrent à un incessant combat dans l’inconscient.