Comment choisir un bon oreiller pour bien dormir ?

Si le matelas est l’objet phare de notre confort, l’oreiller n’en est pas moins. C’est l’accessoire indispensable à notre repos, qui nous aide à estomper les tensions du quotidien et à remédier à certaines de nos douleurs squelettiques. Il est pourvu d’une dimension affective, au point de l’emporter avec nous dans les voyages. C’est ce qui explique pourquoi on accorde tant de soin, à son choix.  Sur quoi doit-on se baser pour trouver un oreiller qui nous garantit une détente idéale et nous permet  de bénéficier d’un sommeil serein ?

Forme idéale d’un oreiller

L’oreiller est le principal objet de votre literie qui peut vous engendrer douleurs dorsales ou cervicales. Pour éviter de telles dérives, il est recommandé d’accorder de l’attention au choix de la forme de l’oreiller, c’est-à-dire qu’elle doit être compatible à votre position d’endormissement. En effet, les positions varient d’une personne à une autre. Si la personne préfère dormir sur le ventre, elle aura besoin d’un oreiller plutôt plat et souple. Pour une posture sur le côté, le mieux est d’en prendre un qui soit haut et ferme. Quant à ceux qui dorment sur le dos, un oreiller moyennement souple, à mi-hauteur est l’idéal pour maintenir la colonne vertébrale.  Mais si vous êtes en quête d’un objet adapté à tous les besoins, l’oreiller à eau se raccorde à tous les types de position ; son volume est ajustable pour les personnes souffrant de douleurs à la nuque.

Quelle matière choisir ?

La question du choix de la matière d’un oreiller est très importante, notamment pour les personnes allergiques. Les oreillers naturels bio ou en mousse de soja offrent un soutien adapté qui apporte tout le confort aux usagers. Ils sont conçus de manière à absorber l’humidité dégagée pendant la nuit. Les oreillers naturels, composés de duvet et de plumettes, sont également connus pour leur efficacité et facilité d’entretien. Quoique très chers, les gens les achètent en vue de leur qualité et capacité à évacuer l’humidité, notamment le duvet provenant de l’oie ou du canard. Ce type d’oreiller a également l’avantage d’être pourvu d’un un traitement anti-acariens et anti-bactérien.

L’oreiller en laine, quant à lui, est un accessoire très sollicité ; Il absorbe l’humidité et s’adapte à la température du corps en toute saison. Au niveau du soutien cervical, il est le plus recommandé. Les oreillers en polyester ou en rembourrage synthétique sont les plus courants et les moins chers mais ils ne sont pas très recommandés puisqu’ils ont tendance à se tasser très vite et à favoriser l’implantation des acariens. L’oreiller en latex peut toutefois constituer un bon compromis, idéal aussi bien pour l’hiver que l’été.

Le choix d’un oreiller ergonomique

Rien de tel qu’un oreiller orthopédique de bonne qualité pour soutenir les cervicales et les conserver alignées avec le reste des vertèbres. Peu importe le prix, pourvu qu’on bénéficie d’une belle nuit sereine. Un véritable oreiller ergonomique, supportera le poids de la tête sans s’affaisser et devra aussi remplir sa fonction, même quand l’utilisateur bouge. Une fois vous trouvez ces critères, sachez que c’est comme cela que votre détente complète des muscles du cou sera assurée durant votre sommeil. Cela va de soi pour les personnes qui souffrent de troubles de sommeil à causes des douleurs squelettiques. Dans la foulée, la stabilité de la posture qu’ils offrent permet de réduire les ronflements et rendre vos nuits plus agréables.