Quelles sont les indications pour recourir à la sophrologie ?

La sophrologie, est une technique de soin, créée par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo. Elle fut longtemps considérée comme la  « fille de la médecine » et a connu un succès fulgurant, depuis son apparition, en vue des bienfaits qu’elle procure à ses utilisateurs. Elle s’est avérée, non seulement efficace dans le traitement des problèmes, liés à la psychologie des individus, dans un cadre professionnel ou au sein de la société, mais aussi dans l’inhibition des habitudes et des addictions de manière à s’imposer comme un excellent contributeur à la santé mentale, émotionnelle et physique de tout un chacun.

La sophrologie, pour quoi ?

D’abord pour comprendre convenablement ce que c’est que la sophrologie, il est important de réaliser qu’elle ne constitue pas une thérapie en soi. Il s’agit tout simplement d’un outil efficace, conçu pour aider les individus à mieux appréhender leur vie. Etant une méthode psycho-corporelle et une philosophie de la vie, reposant sur la médiation et la relaxation, elle permet de gérer les petits maux du quotidien et agit remarquablement sur le corps et le mental. Elle combine des techniques qui visent à travailler à la fois sur la décontraction musculaire, la respiration, et l’imagerie mentale (ou visualisation). Son objectif crucial consiste à retrouver le bien-être et à réactiver tout son potentiel, puis c’est la meilleure façon d’acquérir une meilleure connaissance de soi et d’affronter les défis du quotidien en toute sérénité.

Principes fondamentaux de la sophrologie

La sophrologie repose dans un premier temps sur  le principe d’activation positive. Il s’agit bien d’une action positive sur la conscience et sur la totalité de l’être. C’est- ce qui permet alors de développer une attitude de bienveillance et de recréer le lien avec ce qui a construit la personne, c’est-à-dire ses  capacités et ses valeurs. Cette tendance à répéter ce qui est positif, assure le développement des pensées, des comportements et valeurs et ce dans le but de renforcer l’harmonie et d’instaurer un certains respect de la valeur vis à vis d’elle-même, des autres et de son environnement.

Les séances de sophrologie sont également conçues pour les personnes qui souhaitent appréhender leur environnement de manière plus positive, plus objective et plus efficace, ce qui nous conduit à parler aujourd’hui de la sophro-analyse, une nouvelle perspective qui se base sur l’expression des émois et des souffrances pour mieux les évacuer.

Ensuite, avec un schéma corporel offrant la représentation que chacun peut se faire de son corps, chacun sera en mesure de faire le rapport entre son corps et le monde qui l’entoure.

Lors des exercices sophrologiques, les individus se rendent compte de la forme de leur corps, les sensations et les différentes structures qui le constituent…Aussitôt le contact est établi avec la présence éprouvée, les sentiments et les valeurs se réveillent et se développent. De cette manière là, la personne concernée sera en mesure de retrouver la confiance, et faire les bons choix dans sa vie.

Quand recourir à la sophrologie ?

Chaque jour a son lot de tumultes et il n’est pas donné à quiconque d’agir sans en être affecté. De plus en plus de personnes recourent ainsi et de manière régulière à la sophrologie, le but étant de se garantir un bon maintien de leur forme et de leurs capacités à envisager le quotidien et l’avenir. Elle est donc recommandée aux individus qui souffrent d’anxiété, qui ont des problèmes de sommeil et qui voudraient retrouver une certaine sérénité et harmonie dans leur vie.

Une des vertus de la sophrologie que l’on doit relever est surtout cette possibilité à ré-instaurer un bon fonctionnement général de notre esprit comme de notre corps, par exemple en rompant avec les mauvaises habitudes telles que les troubles alimentaires et les sautes d’humeur.

Si, bien de personnes en ont aujourd’hui besoin, pour combattre le stress et prendre les bonnes décisions, les femmes enceintes parviendraient, grâce à cette solution, à partir du 5ème mois, à bien respirer et à mieux appréhender les douleurs de l’accouchement. La visualisation, leur sera d’une aide précieuse, notamment lorsqu’elles imaginent le bébé dans ses différentes étapes de progression.